La tenue du cycliste

Lorsque l’on est à vélo, qu’il s’agisse d’un vélo de route ou d’un vélo de montagne, il faut faire très attention puisque l’on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises. Pour tout cycliste, prudence et protection font la paire. Dès que l’on a l’intention de braver une quelconque piste ou route avec la bicyclette, mieux vaut s’équiper. Comme on dit, l’on n’est jamais trop prudent. Choisir la paire de chaussures adéquate n’est pas chose facile. 


Quelques détails que l’on juge généralement minimes sont cependant très signifiants, notamment en ce qui concerne les semelles. Ces dernières doivent être dures et assez souples à la fois, de façon à protéger la plante des pieds et l’aérer en même temps. Le cycliste soucieux de ce détail sera en outre moins sujet à la fatigue. Il faut donc ranger les baskets classiques dans le placard. Même si « ça pourrait faire joli » sur le vélo, elles ne sont pas assez pratiques pour ce genre d’activité. Il serait également préférable d’avoir recours à des couvre-chaussures, bien que cela demeure optionnel. Ensuite, les genouillères seront les alliées les plus fidèles en cas de choc au niveau de la partie inférieure du corps, notamment lorsque la personne encaisse l’impact sur ses genoux. Il a été relevé que dans la plupart des chutes, le cycliste tombe sur les genoux. Il existe les genouillères passe-partout et les genouillères d’hiver. Ces dernières sont dédiées spécialement aux périodes hivernales et protègent donc en même temps du froid. D’un autre côté, les jambières de vélo peuvent également prévenir certaines chutes puisqu’elles sont en principe dotées d’une fonction anti-glisse. Elles sont conçues non seulement pour assurer la sécurité du cycliste, mais également pour offrir à ce dernier un véritable confort. L’on trouve également des jambières passe-partout et d’autres spécialement pour l’hiver.


Concernant justement les périodes de gel, il existe des collants cyclisme qui protègent du froid. Puisque le bas du corps est la partie la plus sollicitée lorsque l’on fait du cyclisme, les cuissards spécialement fabriqués pour le cycliste offrent à ce dernier une plus grande aisance. En d’autres termes, ils permettent de mieux pédaler. Il existe deux formes de cuissards, à savoir ceux qui vont des cuisses à la taille et ceux qui sont dotés de bretelles, de façon à ressembler à des combinaisons. Il existe également des combinaisons spéciales pour le cyclisme, qui visent à donner le plus de liberté de mouvements à l’individu.

tenue cycliste


En ce qui concerne la protection de la partie supérieure du corps, le cycliste peut avoir recours aux gilets cyclisme. Ensuite, les protège-coudes sont à ces parties du corps ce que les genouillères sont aux genoux. Justement, ces deux protections sont généralement vendues dans un même pack. Ensuite, le cycliste doit se munir d’une paire de gants. Il ne s’agit pas de choisir n’importe lesquels, puisque ceux qui sont rembourrés sont les plus appropriés dans ce cas. Ils protègent les mains contre les chutes éventuelles et ils les tiennent au chaud, cela malgré le vent, le froid et la pluie. Ils sont très efficaces en période hivernale. Cependant, ces gants demeurent nécessaires en toute saison puisqu’ils facilitent la conduite et permettent d’éviter les blessures que le cycliste pourrait se faire au niveau de la main en tombant. 


Enfin, pour couronner le tout, la protection de la tête est assurée par le casque cyclisme. Il s’agit de la protection la plus importante puisque la tête est la partie la plus fragile du corps. Le port du casque est donc obligatoire. Il doit présenter certaines caractéristiques. En d’autres termes, ils doit être profilé, aéré et léger.


Il existe également une multitude d’autres accessoires de protection qui demeurent optionnels. Vous avez par exemple les bandanas, bandeaux ou bonnets qui, de couleurs vives, permettent au cycliste de se faire voir des autres usagers de la route. Cette précaution n’est pas inutile pour prévenir les accidents. Les lunettes cyclisme protègent les yeux du vent, du soleil et de la poussière. Ensuite, des maillots, des blousons, des gilets, des vestes ou des shorts cyclisme peuvent également protéger l’individu des intempéries ou encore de la chaleur. Plus original encore, des sous-vêtements pour cycliste sont également proposés sur le marché. Avec toute cette panoplie, le cycliste peut partir tranquille, sans pour autant se croire hors de tout danger. Il sera plus protégé mais cela ne veut pas dire qu’il sera complètement à l’abri de tout accident.


Le moyen le plus sûr, en plus de toutes ces précautions et protections, serait de rester prudent sur la route.

Un commentaire
  1. experts 7 juin 2016à 8 h 17 min

    fgjgjfggj

Laissez un commentaire