Le vélo course

Composé de deux roues alignées, le vélo est un véhicule terrestre à propulsion humaine utilisé comme moyen de transport courant dans différentes parties du monde. Sa pratique communément appelé le cyclisme constitue une activité quotidienne pour beaucoup de gens, un loisir pour certains et un sport pour d’autres. L’histoire du vélo remonte au XIXème siècle avec la première machine à courir de l’Allemand Karl Drais von Sauerbronn présentée à Paris en 1817 et notamment avec l’apparition des vélocipèdes à pédales du Français Pierre Michaux dans les années 1860. Plus tard, des variantes de vélocipèdes apparaissent aux États-Unis, en Europe et en Asie, avec des modèles encore plus perfectionnés qui aboutiront au vélo de course actuel.

Le vélo de course est en fait un type de vélo conçu pour le cyclisme sur route selon les normes établies par l’UCI ou l’Union Cycliste Internationale. Il sert à effectuer, comme son nom l’indique, des compétitions en ligne ou par étapes sur des distances plus ou moins longues. Ce genre de vélo est très apprécié par les coureurs professionnels et les amateurs pour ses caractéristiques de finesse, de légèreté et de rapidité. L’ordre de grandeur de la vitesse d’un vélo de course rapide est de 70 km/h durant les sprints sur un parcours horizontal.

Le poids des vélos de course actuels est d’un peu moins de 10 kg pour les moins chers et tout juste 5 à 6kg pour les vélos plus chers. Pour les courses de compétition, l’UCI a fixé un poids minimum de 6,8 kg pour garantir la sécurité des cyclistes étant donné qu’un vélo plus léger pourrait ne pas être structurellement résistant dans des conditions extrêmes comme la descente. Étant donné que le vélo de course est conçu pour les compétitions, le perfectionnement de chacun de ses éléments a connu d’énormes progrès ces dernières années. Tout ceci pour que chaque coureur puisse mieux exprimer ses performances.

velo course

Les éléments constitutifs d’un vélo de course, qu’il convient de bien vérifier lors de l’achat, sont le cadre, les roues, le système de transmission, le système de freinage, les pédales et le guidon. Le cadre représente l’ossature du vélo : l’utilisation de l’aluminium, du carbone et du titane dans sa fabrication permet l’acquisition de plus de légèreté, de rigidité et de confort. D’ailleurs, un cadre plus rigide rend le vélocipède plus rapide. Compte tenu de la position du cycliste sur la selle, il est nécessaire d’en faire un sujet d’attention particulier à l’achat d’un vélo. Les roues sont constituées de cercles, de rayons, de jantes et de chambres à air. Leurs caractéristiques principales sont le profil et le diamètre.

Le profil faible est plus pratique pour les vélos de course. Le diamètre a une taille standard d’environ 28 pouces, ce qui équivaut à 700mm. Les structures et la largeur des pneumatiques doivent être lisses et fines. Les caractéristiques des roues varient selon le type de compétition mais en général l’on dénombre entre 16 à 36 rayons. Les roues en carbone, plus légères, sont fortement conseillées. La transmission permet de modifier facilement l’intensité et la ténacité des pédales qui doivent, par ailleurs, être bien reliées. Pour ce qui est du système de freinage, les leviers de freins sont situés sur la courbe vers le bas pour être facilement accessibles.

Le modèle de freins le plus courant est formé de deux arcs qui vont se superposer au moment du freinage. Quant au guidon, il devrait prendre la forme d’une corne de bélier, se courbant vers l’arrière dans sa partie inférieure. La courbure permet plus d’aérodynamique et moins de friction avec l’air. Où trouver des vélos de course ? Les vélos de course sont fabriqués dans différents pays du monde et il en existe plusieurs marques disponibles sur le marché international.

On en trouve aussi bien dans des grands magasins spécialisés que chez de simples collectionneurs. Les marques ? En Europe, on connaît bien les marques italiennes Campagnolo, Bianchi, Pinarello, Cinelli, la marque japonaise Shimano ou bien les marques Gitane, Scott et Lapierre. Les chiffres ? Le poids et le prix sont deux propriétés du vélo de course qui varient de manière inversement proportionnelle. Plus le vélo est léger, plus le prix est élevé. L’utilisation de matériaux plus sophistiqués et difficiles à travailler comme les fibres de carbone équivaut évidemment à un prix exorbitant. Le prix de vélos de course neufs varie entre 2000 à 5000 Euros. Des articles d’occasion existent également auprès de nombreux distributeurs à des prix raisonnables, pouvant aller jusqu’à 250 Euro. Mais il est évident qu’un vélo neuf est de loin plus performant qu’un vélo d’occasion.

En tout cas, il appartient à chacun de prendre ce qui lui plaît selon ses possibilités financières.

Laissez un commentaire